SOPHIE FAVRE

Sophie FAVRE est née en 1950 à Grenoble dans une famille d’artistes : sa mère est céramiste ; son père, graphiste, dessinait et peignait.

La famille FAVRE, un peu nomade, s’installe à Vallauris cinq ans après la naissance de leur fille ; plus tard se succèdent plusieurs séjours en région parisienne.Après ses études aux Beaux Arts de Paris, elle apprend à travailler la terre auprès de sa mère et se passionne très vite pour cette matière qui lui permet immédiatement d’imaginer et de donner corps à des personnages ou à des animaux, d’abord au tour comme les céramistes, puis par modelage.

Elle travaille avec différentes sortes d’argile, de couleur ocre, blanche ou grise, et donne à ses sculptures un style très particulier, mélange de force et de poésie. Elle réalise aussi des bronzes qui reçoivent une patine proche de la terre.
Depuis quelques années, l’artiste a étendu son œuvre à la peinture. Elle travaille sur du papier, qu’elle maroufle ensuite sur toile ou sur bois. Le traitement pictural de ses sujets habituels leur confère une dimension autre, encore plus tendre, plus intemporelle, plus nostalgique. Elle aime le trait léger du crayon noir et confirme son goût pour les pigments couleur de terre.

Acquisition

. 1994 : Acquisition de trois sculptures par le Vitra Design Museum de Weil am Rhein, Allemagne

. 2004 : Premier prix du concours : Les métamorphoses de Marianne, Mairie de Paris du XXeme

Publications – Télévision

. 2004 : « L’art HOP – L’humour noir dans les arts plastiques », Yak RIVAIS, Éd.EDEN

. 2003 : « Droits d’Auteur » 2001 : « Thé ou café », Catherine Ceylac

. 2000 : « Bouillon de culture », Bernard Pivot

Contactez CollectionOfDesign



Sujet